Energies

La Commission de régulation de l’énergie favorable à la généralisation du compteur Linky

Sur la base des résultats de l’expérimentation menée depuis plus d’un an par ERDF auprès de plus de 250.000 clients, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) propose de généraliser le dispositif de comptage évolué de l’électricité baptisé Linky.

Dans sa délibération, la CRE attire l’attention sur les points suivants :

  • Le développement de compteurs évolués d’électricité est nécessaire pour continuer à garantir la stabilité des réseaux électriques. Les gestionnaires de réseaux doivent notamment faire face à l’essor des énergies renouvelables, sources de production d’électricité intermittentes et décentralisées qui rendent plus difficile l’équilibrage entre la demande et l’offre d’électricité. Le compteur Linky, qui rendra possible un suivi beaucoup plus fin et temps réel, constitue un élément essentiel du développement de réseaux d’électricité intelligents (Smart grids).
  • Une généralisation du compteur Linky bénéficiera aux consommateurs. Elle contribuera à maintenir la stabilité des réseaux d’électricité. Elle permettra surtout d’améliorer la qualité du service, notamment en basse tension, en généralisant la relève des compteurs à distance, en facturant les consommateurs sur la base de données de consommation réelles et non plus estimées, en encourageant la multiplication des offres tarifaires des fournisseurs pour répondre aux besoins spécifiques de chacun. La généralisation du compteur Linky favorisera aussi la maîtrise de la demande en période de pointe.
  • L’analyse technico-économique suggère qu’une généralisation du compteur Linky serait globalement neutre du point de vue financier. La valeur actualisée nette du projet pour le distributeur serait, selon les hypothèses retenues, légèrement positive. Elle a ainsi pu être évaluée à environ +0,1 Md€2010 pour un investissement initial proche de 4 Md€2010 grâce aux futures économies de coûts d’exploitation associées à l’installation du compteur.
  • Une décision rapide de généraliser le compteur Linky serait très favorable à l’industrie française. Au sein des pays développés, la France dispose actuellement d’un avantage compétitif en matière de compteurs communicants. L’expérimentation menée par le gestionnaire de réseau de distribution ERDF est sans équivalent à l’étranger par son ampleur et la richesse des enseignements recueillis. Une décision rapide de généraliser Linky en France favoriserait aussi l’adoption des standards et normes françaises au niveau international.

Mais les associations de consommateurs sont nettement plus sceptiques. Leur principale crainte est que l’installation des nouveaux compteurs soit finalement à la charge de l’usager . ERDF évalue le financement de l’opération à 4,3 milliards d’euros alors que la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), représentant les collectivités concédantes, parle de 8 à 9 milliards d’euros.
Et pour effectivement maîtriser efficacement sa consommation, connaître en temps réel par exemple la consommation de chaque appareil du foyer, en euros, en kw/h et en CO2, il faudra s’abonner à un service supplémentaire, qui sera payant chez EDF (3,50 euros par mois).

A lire sur le même thème : Bientôt de prix de l’électricité en temps réel ?

Commentaires